Archive pour la catégorie 'CHANSONS'

SaĂŻna et Maxime Manotte

Dimanche 15 octobre 2017


Comme ça fait plaisir de découvrir de nouveaux talents dans la chanson française. Je suis extrêmement émerveillé par ce talentueux duo. Des choix excellents de chansons et des voix fabuleuses. Merci à eux de nous faire un si beau cadeau. Je suis ébloui et vous invite à les découvrir encore et encore.

Ana Moura concert en Suisse

Dimanche 10 septembre 2017

Ana Moura sera en concert au Théâtre Populaire Romand - L’Heure bleue Ă  la Chaux-de-Fonds le 22 septembre 2017.

Enfant rebelle du fado, Ana Moura en est l’icône actuelle la plus pop. Après l’immense succès de Desfado, elle envoûte à nouveau avec son sixième album Moura. Deux semaines seulement après sa sortie fin 2015, il devient disque de platine. On y retrouve la sensualité et les rythmes éclectiques qui distinguent l’univers de la chanteuse, figure incontournable de la nouvelle scène musicale lusophone.

Des inflexions africaines et des sonorités variées — celles du fado traditionnel, de la guitare électrique et de la bossa nova — composent cet opus dépaysant. À la voix sublime d’Ana Moura se mêlent un air de liberté et de création décomplexée, une inspiration cosmopolite et urbaine. La divine s’entoure une fois de plus des grands noms de la musique contemporaine de son pays, qui sont rejoints ici par deux auteurs angolais: le jeune musicien Toty Sa’Med et l’écrivain José Eduardo Agualusa. L’occasion également de poursuivre sa collaboration avec le renommé Larry Klein, producteur américain qui a notamment présenté le légendaire Herbie Hancock, et aussi Melody Gardot, Madeleine Peyroux ou encore Tracy Chapman.

CĂ©lina Ramsauer

Mercredi 7 octobre 2015


Nouvel album de Célina Ramsauer et ce, grâce à Georges Moustaki. Un grand moment de bonheur !

Anne Sylvestre

Samedi 22 juin 2013


“Juste une Femme”, quelle magnifique chanson engagĂ©e comme le sont la plupart des oeuvres d’Anne Sylvestre. On dit d’elle que c’est la “Georges Brassens” au fĂ©minin, c’est assez bien dit. Elle rejoint des chanteuses comme Pauline Julien dans un combat Ă©galitaire de longue haleine. C’est une artiste talentueuse qui mĂ©rite de profonds applaudissements.

CESARIA EVORA

Dimanche 21 avril 2013


Voici un nom certainement très connu dĂ©jĂ . Cette artiste Cap-Verdienne malheureusement dĂ©cĂ©dĂ©e mĂ©rite votre attention. DĂ©couvrez son talent hors norme, elle fait partie des grandes Dames dans le genre. En parler longtemps est inutile, il faut l’Ă©couter tout simplement et sans attendre.

Ana Moura

Dimanche 21 avril 2013


Qui exprime aussi bien le fado que cette merveilleuse chanteuse ? Pour moi, c’est une grande dĂ©couverte. Sa voix est très douce, enivrante. C’est le genre de musique que l’on Ă©coute en boucle et dont on ne se lasse jamais. Je vous invite Ă  dĂ©couvrir ce talent de la chanson portugaise. Une merveille Ă  Ă©couter sans modĂ©ration.

Pierre PERRET

Dimanche 21 novembre 2010


Le Pierrot vient de sortir un nouveau CD, “La femme grillagĂ©e”. C’est sans doute un chanteur que l’on adore ou que l’on dĂ©teste mais il a le gĂ©nie de l’Ă©criture. Ces textes sont souvent très profonds. Il a l’art de cumuler les genres tout en maintenant une grande rigueur d’Ă©criture. C’est Ă©galement un chanteur que j’affectionne depuis ma plus tendre enfance et que je n’ai jamais cessĂ© d’Ă©couter. Certes, certaines chansons ne sont pas pour toutes les oreilles et l’on peut s’Ă©tonner de certains choix. Il suffit alors de se plonger sur le reste de son rĂ©pertoire qui est vraiment impressionnant. J’admire en tout cas un grand nombre de ses chansons fortes et sa dernière trouvaille en fait vraiment partie. Faut-il Ă©ternellement fermer les yeux devant a bĂŞtise crasse de l’obscurantisme ? Pierre Perret, bravo pour ce courage et cette chanson qui n’est autre qu’une demande de prise de conscience de la dignitĂ© humaine.

Voici une interview récente à ce sujet:
Pierre Perret : « Je me moque de ce qui choque »
En chanson, sur son nouvel album, Pierre Perret met son grain de texte dans le dĂ©bat sur la burqa et embrasse la cause des femmes battues. Mais ce natif du Tarn-et-Garonne qui se prĂ©sente comme «un auteur tĂ©moin de son temps» chante aussi le cul, le cul, le cul…
Comment est nĂ©e l’idĂ©e d’une chanson sur la burqa, « La femme grillagĂ©e » ?
C’est dans l’air, et c’est un sujet qui m’a marquĂ©. Quand on a le sens de la libertĂ© on ne peut se satisfaire de ce genre de situation… Le dĂ©tonateur, c’Ă©tait il y a trois ou quatre ans, avec Rebecca, mon Ă©pouse, lorsqu’au restaurant on s’est trouvĂ© Ă  cĂ´tĂ© d’un couple dont la femme Ă©tait engrillagĂ©e comme celle de ma chanson, j’ai trouvĂ© que c’Ă©tait une telle dĂ©solation… Quand elle prenait une bouchĂ©e, elle soulevait sa jupe au ras des souliers et remontait tout le long pour se nourrir, est-ce qu’un spectacle comme ça peut exister Ă  notre Ă©poque ?
Une autre chanson s’adresse aux femmes battues…
C’est un encouragement Ă  casser ce tabou et Ă  ne plus subir. Les violences faites aux femmes, ça dure depuis tellement longtemps et ça risque de durer encore. Peu de monde rĂ©agit lĂ -dessus, ponctuellement, on prend conscience, on pleure un petit coup et puis voilĂ . Ce disque est nĂ© de l’Ă©tat de passivitĂ© dans lequel on se trouve. En gros tout le monde s’en fout.
Mais le Perret paillard est sur le mĂŞme disque, avec « Le cul ». Qu’est-ce qui choque le plus aujourd’hui, une chanson sur la religion ou sur le cul ?
Je n’en sais rien, je m’en moque après tout. Mais je ne parle pas tant des religions que de leurs effets pernicieux, les extrĂ©mismes sont pernicieux. Ma chanson sur le pape, c’est simplement la vie d’un mec en soutane… C’est peut-ĂŞtre la chanson sur laquelle j’ai travaillĂ© le plus, il a fallu faire un tri ultra-sĂ©lectif, j’ai sucrĂ© des couplets, j’en ai rajoutĂ© d’autres. Mais l’album m’a demandĂ© trois ans et demi de travail. Je n’ai jamais pris autant de temps et de recul, il n’y a eu aucun relâchement, il y a 20 ou 30 versions de chaque chanson.
« La mère des cons », chantez-vous, est toujours enceinte ?
Vous vous doutez à quoi ça fait allusion
[ndlr : Ă  la polĂ©mique sur Brassens et Leautaud Ă  la parution de « A capella », ses souvenirs] … On a tous ses cons et les miens vont avoir chaud aux fesses bientĂ´t. VoilĂ , comprend qui peut. En mĂŞme temps que le disque, vous sortez un livre de cuisine… ça c’est ma rĂ©crĂ©. J’ai une longue table dans ma pièce de travail, alors quand je sature au milieu de mes chansons, je change de siège, je vais 3 mètres plus loin. LĂ  j’ai d’autres papiers et je m’immerge dans un hors-d’Ĺ“uvre, un dessert, des escargots, des coquilles saint-jacques, de la crème caramel… Traquer le petit dĂ©tail, l’ingrĂ©dient Ă  ne pas oublier, c’est de la semoule Ă  cĂ´tĂ© de l’enfer des chansons. La musique, la cuisine, ça reste des outils du bonheur : est-ce que ça vous rend heureux ? Sinon je ne le ferais pas, ça correspond Ă  un besoin, j’ai envie de pousser des grands cris d’horreur et ça donne les chansons de ce disque ou alors des grands Ă©clats de rire et ça donne les autres, ça fait partie de la vie, ça prouve que je suis encore vivant. De mĂŞme que d’ĂŞtre sur scène, si ça m’emmerdait je ne le ferais pas. Le jour oĂą ça m’emmerdera je poserai les clarinettes et ce jour-lĂ , je n’irais plus qu’Ă  la pĂŞche.
« La femme grillagée », disque Adèle Naïve. « Tous toqués », recettes aux éditions le Cherche Midi.

ZAZ

Dimanche 10 octobre 2010


Voici un nouveau talent. Une chanteuse à texte. Une voix qui touche dès la première note. Que du bonheur ! A consommer sans modération, vraiment.

Calogero

Mercredi 1 septembre 2010

Il y a des chansons qui touchent immédiatement, dès la première écoute. Le chanteur Calogero interprète une magnifique chanson intitulée “Si seulement je pouvais lui manquer” et je vous propose de la découvrir, c’est un petit chef d’oeuvre.

Il suffirait simplement
Qu’il m’appelle
Qu’il m’appelle
D’oĂą vient ma vie
Certainement pas du ciel
Lui raconter mon enfance
Son absence
Tous les jours
Comment briser le silence
Qui l’entoure
Aussi vrai que de loin
Je lui parle
J’apprends tout seul
A faire mes armes
Aussi vrai qu’ j’arrĂŞte pas
D’y penser
Si seulement
Je pouvais lui manquer
Est ce qu’il va me faire un signe
Manquer d’amour
N’est ce pas un crime
J’ai qu’une prière Ă  lui adresser
Si seulement
Je pouvais lui manquer
Je vous dirais simplement
Qu’Ă  part ça
Tout va bien
A part d’un père
Je ne manque de rien
Je vis dans un autre monde
Je m’accroche tous les jours
Je briserai le silence
Qui m’entoure
Aussi vrai que de loin
Je lui parle
J’apprends tout seul
A faire mes armes
Aussi vrai qu’ j’arrĂŞte pas
D’y penser
Si seulement
Je pouvais lui manquer
Est ce qu’il va me faire un signe
Manquer d’amour
N’est ce pas un crime
J’ai qu’une prière Ă  lui adresser
Si seulement
Je pouvais lui manquer.

Célina, quelle découverte !

Jeudi 22 mai 2008


Après l’immense succès de ” Lettre Ă  Monsieur Moustaki ” , CĂ©lina Ramsauer réçidive en se plaçant en tĂŞte des charts suisses avec l’adaptation de “La petite Tonkinoise” , 2eme single tirĂ© de son album :”Tout et trois fois rien”(Anilec Production). A ne manquer sous aucun prĂ©texte, elle est tout simplement admirable. Ma chanson prĂ©fĂ©rĂ©e se nomme “Ma tendresse, mes dĂ©lires”, ne pas apprĂ©cier cette chanson, je ne peux pas le concevoir, c’est d’une beautĂ© et d’une sensibilitĂ© extrĂŞmes:

Ma Tendresse, Mes DĂ©lires

Si les années nous séparent
Que les gens ne veulent pas voir
Notre histoire

Et mĂŞme si le monde entier
N’approuve pas cette amitiĂ©
Moi je sais

Qu’au fond de moi il y a l’amour
Cette envie de vivre ta vie
Et de te dire aime - moi toujours

Si tu as peur de partir avant moi
Si tu as peur de ne plus ĂŞtre lĂ 
Quand tout ça grandira

Si tu veux bien de mes soupirs
De ma tendresse de mes délirs
Aime - moi Aime - moi toujours

Alors prends - moi dans tes bras
Et dis - moi que l’on trouvera
Le temps de construire tout ça

Surtout ne pense pas pour moi
Mais laisse moi le choix
De te dire je t’aime toi

Enferme - moi dans ton coeur
Porte - moi vers le bonheur
Apprends - moi tes valeurs

Tu verras tout irra bien
On fera en sorte que demain
Sois béni le destin

Si tu veux bien de mes soupirs
De ma tendresse de mes délirs
Aime - moi toujours {x2}

Si tu veux bien de mes soupirs
On fera en sorte que demain
Sois béni le destin

De ma tendresse de mes délirs