Archive pour janvier 2008

MAURANE

Mercredi 2 janvier 2008


Maurane

«Rares sont les chanteuses qui fédèrent autant,
rares sont les interprètes qui envoûtent autant;
et rares sont les femmes qui conjuguent
une force de caractère et une certaine autorité
à une fragilité et une sensibilité exacerbée.»

SI AUJOURD’HUI

Si aujourd’hui la terre s’arrêtait de tourner
Je t’emmènerais tranquille de ville en ville
Le nez en l’air pour retrouver l’été

Si aujourd’hui la mer devait s’évaporer
Je trouverais dans ma poche une pelle, une pioche
Et je sèmerais des fleurs sur les fonds balnéaires

{Refrain:}
Si demain matin tu cessais de m’aimer
Je ne peux pas dire que j’en mourrais, non
Faut rien exagérer
J’crois seulement qu’j'aurais l’air d’un casino désert
D’une chaise à l’envers
Oubliée sur une table
J’crois qu’j'aurais l’air assez minable

Si aujourd’hui le vent se mettait en colère
Soufflait immensément, j’irais aux étoiles
Dans ma navette à voiles
Pour voir un clair de Terre

Si aujourd’hui le ciel devenait un brasier
Je te ferais flamber des soufflés d’ailes d’anges
A la liqueur de miel et aux zestes d’oranges

{au Refrain}

Oh oh oh oh oh oh

Et pourtant là, tout de suite,
Si je cessais de vivre
En buvant dans tes yeux
Je suis sûre que j’ferais un fantôme très heureux

Ouh, Ouh, Ouh