Groupe Mutuel numéro 1 en Suisse

En intégrant les 71′000 clients de Supra, le Groupe Mutuel devient avec 1,26 million d’assurés, le premier assureur-maladie de Suisse, devant le zurichois CSS (1,24 million fin 2013), souligne de son côté Thomas Grichting, directeur et secrétaire général de l’association d’assureurs ce lundi 6 octobre.

«Ce partenariat, effectif au 1er janvier 2015, permet à Supra de réduire considérablement ses frais administratifs et d’assurer le développement à long terme de l’entreprise», relève lundi son vice-président Willem Wynaendts. La vingtaine d’employés que compte l’assureur, basé à Lausanne, garderont leur poste.

La société profite notamment de synergies sur les plans logistique, informatique et commercial, précisent Supra et Groupe Mutuel dans un communiqué commun.

Supra déléguait jusqu’à présent les prestations de support à la société à Assura, via sa société Figeas. «Le contrat avec l’assureur vaudois arrivant à échéance, nous avons opté pour l’offre du Groupe Mutuel, moins chère», explique Willem Wynaendts.

Solution en tiers garant

En intégrant les 71′000 clients de Supra, le Groupe Mutuel devient avec 1,26 million d’assurés, le premier assureur maladie de Suisse, devant le zurichois CSS (1,24 million fin 2013), souligne de son côté Thomas Grichting, directeur et secrétaire général de l’entreprise valaisanne.

Cette nouvelle collaboration permet aussi au Groupe Mutuel d’intégrer à sa gamme de produits la solution en tiers garant pour les médicaments - l’assuré ne demande le remboursement de ses factures qu’une fois la franchise atteinte.

Cet accord entre les deux sociétés ne concerne que l’assurance obligatoire des soins. Supra Assurances, entité offrant des prestations complémentaires (LCA), a été déclarée en faillite fin 2012 par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) pour cause de surendettement. La quasi totalité des assurés avaient été repris par Assura.

Fondée en 1846, Supra est une des caisses maladie les plus anciennes de Suisse. En 2013, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 202 millions de francs, en hausse de 20% en rythme annuel. L’assureur comptait 71′000 clients au 1er janvier, soit 18% de plus qu’un an auparavant.

Enquête de la FINMA

Les comptes de l’assurance maladie de base du Groupe Mutuel ont de leur côté affiché un déficit de 128 millions de francs l’an dernier. Le chiffre d’affaires avait, lui, progressé de 5,4% pour atteindre 3,72 milliards de francs. Parallèlement, le nombre d’assurés avait augmenté de 2,8%, à 1,19 million.

Le groupe valaisan a entièrement renouvelé son Comité la semaine dernière pour s’adapter au mieux aux nouvelles règles édictées par la FINMA» dans le cadre de la nouvelle loi sur la surveillance de l’assurance-maladie.

L’entreprise avait alors assuré que le remplacement de son président Pierre-Marcel Revaz, 33 ans au sein du Groupe Mutuel, par Karin Perraudin, n’était pas lié à l’enquête de la FINMA au sujet des primes trop élevées ou trop basses facturées par l’assureur à près de 24′000 clients. Une procédure qui vise également la gouvernance de l’entreprise. (ats/Newsnet)

Créé: 06.10.2014, 17h41

Source 24 Heures du 6.10.2014

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.